Carlo Vistoli

At the Menton music festival in

Carlo Vistoli - © Gianandrea Uggetti

Contre-ténor

Après des études de guitare classique et de piano, il commence sa formation de contre-ténor en 2007, recevant l’enseignement de Michele Andalo, William Matteuzi et Sonia Prina. Il suit par ailleurs les masterclass de Monica Bacelli, Romina Basso, Marijana Mijanović et Sara Mingardo.

Il est lauréat de concours prestigieux : Premier prix du Concours Cleto Tomba à Castel San Pietro Terme de Bologne (2012), Prix du public et Prix Farinelli au Concours de Chant Baroque de Naples (2013), Premier Prix au Concours Renata Tebaldi (catégorie baroque) à San Marin (2013).

Il connaît très vite le succès. Il est ainsi The Sorceress dans Didon et Enée de Purcell à Cesena et Ravenne, Licida dans L’Olimpiade de Mysliveček au Teatro Comunale de Bologne, le rôle-titre de Tamerlano d’Haendel à Poznan, Peritoo dans Elena de Cavalli à Nantes et Rennes…

En 2015, son entrée au Jardin des Voix des Arts Florissants (William Christie) provoque une accélération significative de sa carrière, avec des concerts à travers le monde entier dirigés par William Christie ou Paul Agnew. Parallèlement, il prend part à des productions importantes au Festival de Ravenne, au Festival des Deux Mondes de Spoleto, à La Fenice de Venise, au Teatro Regio de Turin.

En 2017, il est sélectionné par John Eliot Gardiner pour le rôle d’Umana Fragilità dans Il Ritorno d’Ulisse in Patria et, surtout, celui d’Ottone de L’Incoronazione di Poppea pour la gigantesque tournée Monteverdi 450 (Berlin, Edimbourg, Lucerne, Paris, Salzbourg, Venise, Chicago, New York).

La même saison, ses concerts avec Les Arts Florissants conservent un rythme intense. Durant l’été 2017, il retrouve la Cappella Mediterranea dans la production d’Erismena de Cavalli au Festival d’Aix-en-Provence.

L’année 2018 est particulièrement riche en événements d’importance : citons, pour les productions scéniques, Ruggiero dans Orlando furioso de Vivaldi à la Fenice, Ottone de L’Incoronazione di Poppea au Festival de Salzbourg, Artabano dans Artaserse de Hasse au Pinchgut Opera Festival de Brisbane. Pour les concerts, signalons Hamor dans Jephtha de Haendel à Hannovre ou encore Israel in Egypt du même compositeur à Oslo…

71e Festival de Musique de Menton

Après les annonces du président de la République le 13 avril 2020 et sa décision de n’autoriser la tenue des festivals qu’après la mi-juillet, nombre de nos confrères ont d’ores et déjà statué sur le maintien ou l’annulation de leur événement.

Le Festival de Musique de Menton, pour sa part, explore encore toutes les options possibles et rendra publique sa décision avant la fin du mois de mai. Nos équipes et les artistes se concertent actuellement pour que la 71e édition puisse voir le jour, quelle que soit sa forme, afin que résonne cette année encore la musique à Menton.

Nous adressons bien entendu toutes nos pensées au milieu hospitalier, aux malades et à leurs proches, ainsi qu’à la grande famille de la culture durement touchée. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de l’évolution de notre situation.

Jean-Claude Guibal, Maire de Menton.

Paul-Emmanuel Thomas, directeur artistique du Festival de Musique de Menton.

PARTNERS AND SPONSORS

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image