Accueil > Programme > Grands interprètres > Nicholas Angelich - Quatuor Ébène

Nicholas Angelich - Quatuor Ébène



Parvis de la Basilique Saint Michel Archange

jeudi 11 août 2016 - 21h30

Nicholas Angelich, Piano

Quatuor Ébène
Pierre Colombet, Violon
Gabriel Le Magadure, Violon
Adrien Boisseau, Alto
Raphaël Merlin, Violoncelle

Programme

J. Haydn Quatuor à cordes en Ut Majeur opus 20 n°2
C. Debussy Quatuor à cordes en sol mineur opus 10
J. Brahms Quintette pour piano et cordes en fa mineur opus 34


Programme sous réserve de modifications

TARIFS

  • 1ère série

    52€ - réduit* 45€

  • 2ème série

    40€ - réduit* 35€

  • 3ème série

    30€ - réduit* 20€

  • 4ème série

    15€ - réduit* 10€

BILLETTERIE

Office de Tourisme de Menton - 8 avenue Boyer Palais de l'Europe

Billetterie: 04.92.41.76.95

Localiser l'Office de Tourisme de Menton

NAVETTES

Au départ de l’Office de Tourisme, des navettes vous emmèneront au Parvis de la Basilique Saint-Michel Archange
Départ à 20h15 et 20h45 \ Aller simple : 1 € \ Aller-retour : 2€ .

BIOGRAPHIE Nicholas Angelich

« Angelich est un poète qui parle haut, qui parle digne. » Le Nouvel Observateur

Né aux Etats Unis en 1970, Nicholas Angelich donne son premier concert à 7 ans. Il entre à l3 ans au Conservatoire National Supérieur de Paris et étudie avec Aldo Ciccolini, Yvonne Loriod, Michel Beroff. Il travaille aussi avec Marie-Françoise Bucquet, Leon Fleisher, Dmitri Bashkirov et Maria Joao Pires. En 1989, Nicholas Angelich remporte à Cleveland le 2e Prix du Concours International R. Casadesus et en 1994, le 1er Prix du Concours International Gina Bachauer. Sous le parrainage de Leon Fleisher, il reçoit en Allemagne le prix des jeunes talents du « Klavierfestival Ruhr » en 2002. Il est désigné comme « soliste instrumental de l’année » aux Victoires de la musique classique en 2013.

Grand interprète du répertoire classique et romantique, il donne l’intégrale des Années de Pèlerinage de Liszt au cours de la même soirée. Il s’intéresse également à la musique du vingtième siècle : Messiaen, Stockhausen, Pierre Boulez, Eric Tanguy et Pierre Henry dont il crée le Concerto sans orchestre pour piano.

En mai 2003, il fait ses débuts avec le New York Philharmonic et Kurt Masur (Beethoven n°5). Toujours sous sa direction, mais avec l’Orchestre National de France, il effectue une tournée au Japon (Brahms n°2). En 2003, il participe au 10e anniversaire du Festival de Verbier. Lors de l’été 2005, il fait sa première apparition au Festival Martha Argerich de Lugano. Vladimir Jurowski l’invite en octobre 2007 à faire l’ouverture de la saison avec le Russian National Orchestra.

Nicholas Angelich s’est produit avec le New York Philharmonic, Philadelphia Orchestra, les orchestres de Cincinnati et de Seattle, l’Orchestre Métropolitain de Montréal, le Toronto Symphony, mais aussi en Europe avec les orchestres de Bordeaux, Lyon, Strasbourg, Toulouse, Montpellier, Monte-Carlo, l’Orchestre National de France, le Philharmonique de Radio France, l’Orchestre de Chambre de Lausanne, l’Orchestre de la Suisse italienne, Frankfurter Hessischer Rundfunk, l’Orchestre de la Radio de Stuttgart, SWR Baden-Baden, Royal Philharmonic Orchestra, London Phiharmonic, Royal Scottish National Orchestra, Seoul Philharmonic, Japan Philharmonic, Orchestre National d’Espagne, le Rotterdam Philharmonic, l’Orchestre de la Radio de Stockholm, l’Orchestre du Théâtre Mariinsky sous la direction de : Charles Dutoit, Vladimir Jurowski, Yannick Nézet-Seguin, Tugan Sokhiev, Jaap Van Zweden, Louis Langrée, Stéphane Denève, David Robertson, Michael Gielen, Marc Minkowski, Paavo Järvi, Kurt Masur, Jerzy Semkov, Josep Pons, Myung-Whun Chung, Daniel Harding, Valery Gergiev.

Passionné de musique de chambre, il joue avec Maxim Vengerov, Akiko Suwanai, Renaud et Gautier Capuçon, Jiang Wang, Daniel Müller-Schott, Leonidas Kavakos, Gérard Caussé, Antoine Tamestit, Paul Meyer, les Quatuors Ebène, Ysaye et Prazak.

Sa discographie comprend notamment un récital Rachmaninov chez Harmonia Mundi, un récital Ravel chez Lyrinx, Les Années de Pèlerinage de Liszt désigné Choc de l’Année 2004 par le Monde de la Musique.

Chez Virgin Classics, dont il est artiste exclusif : de Brahms, les Trios avec Renaud Capuçon et Gautier Capuçon (Preis der Deutschen Schallplattenkritik) les Sonates pour violon et piano avec Renaud Capuçon (Diapason d’or, Choc/Monde de la Musique, Editor Choice/Gramophone, Scherzo/Excepcional), deux récitals (Choc du Monde de la Musique, BBC Music Choice), les Concerto n°1 et 2 de Brahms avec l’orchestre de la Radio de Francfort et Paavo Järvi, les Variations Goldberg.
Né aux Etats Unis en 1970, Nicholas Angelich donne son premier concert à 7 ans et entre à 13 ans au Conservatoire National Supérieur de Paris et étudie avec Aldo Ciccolini, Yvonne Loriod, Michel Beroff. Il travaille aussi avec Marie-Françoise Bucquet, Leon Fleischer, Dmitri Bashkirov et Maria Joao Pires.

Il remporte à Cleveland le 2ème Prix du Concours International R.Casadesus, le 1er Prix du Concours International Gina Bachauer. Sous le parrainage de Leon Fleischer, il reçoit en Allemagne le prix des jeunes talents du « Klavierfestival Ruhr ». Aux Victoires de la Musique Classique 2013, il reçoit la Victoire du « Soliste Instrumental de l’Année. »

Grand interprète du répertoire classique et romantique, il donne l’intégrale des Années de Pèlerinage de Liszt. Il s’intéresse également à la musique du vingtième siècle : Messiaen, Stockhausen, Pierre Boulez, Eric Tanguy, Bruno Mantovani dont il crée Suonare, Pierre Henry dont il crée le Concerto sans orchestre pour piano ainsi que le concerto de Jean-Baptiste Trotignon, Different Spaces.

En mai 2003, il fait ses débuts avec le New York Philharmonic et Kurt Masur (Beethoven n°5). Toujours sous sa direction, mais avec l’Orchestre National de France, il effectue une tournée au Japon (Brahms n°2). Vladimir Jurowski l’invite en octobre 2007 à faire l’ouverture de la saison à Moscou avec l’Orchestre National de Russie.

Nicholas Angelich s’est produit avec le Boston Symphony, Philadelphia Orchestra, Los Angeles Philharmonic, les orchestres d’Atlanta, Indianapolis, Saint-Louis, Cincinnati, Pittsburg, Symphonique de Montréal, Toronto Symphony, les orchestres de Bordeaux, Lyon, Lille, Strasbourg, Toulouse , Montpellier, Monte-Carlo, Orchestre National de France, Orchestre Philharmonique de Radio France, Orchestre de Paris, Orchestre de Chambre de Lausanne, Orchestre de la Suisse italienne, Frankfurter Hessischer Rundfunk, Orchestre de la Radio de Stuttgart, SWR Baden-Baden, Royal Philharmonic Orchestra, London Phiharmonic, London Symphony, Royal Scottish National Orchestra, Scottish Chamber Orchestra, Seoul Philharmonic, Japan Philharmonic, Hong Kong Sinfonietta, Orchestre National d’Espagne, Rotterdam Philharmonic, Orchestre de la Radio de Stockholm, Mahler Chamber Orchestra, Chamber Orchestra of Europe, Mariinsky Theatre Orchestra, Tonhalle de Zurich, Gustav Mahler Jugendorchester, Philharmonique de Liège, Monnaie de Bruxelles, sous la direction de : Charles Dutoit, Vladimir Jurowski , Yannick Nézet-Seguin, Tugan Sokhiev, Jaap Van Zweden, Lionel Bringuier, Louis Langrée, Stéphane Denève, Christian Zacharias, David Robertson, Michael Gielen, Marc Minkowski, Gianandrea Noseda, Paavo et Kristian Järvi, Kurt Masur, Myung-Whun Chung, Daniel Harding, Sir Colin Davis, Valery Gergiev, Jérémie Rohrer, John Nelson, Lawrence Foster…

En récital et en musique de chambre il joue à Paris, Lyon, Bordeaux, La Roque d’Anthéron, Piano aux Jacobins à Toulouse, Nantes, Genève, Bruxelles, Munich, Luxembourg, Brescia, Crémone, Rome, Milan, Florence, Lisbonne, Bilbao, Madrid, Tokyo, Londres, Amsterdam, Verbier, Festival Martha Argerich de Lugano, Mostly Mozart de New York. En musique de chambre, il joue avec Joshua Bell, Maxim Vengerov, Akiko Suwanai, Renaud et Gautier Capuçon, Jiang Wang, Daniel Müller-Schott, Leonidas Kavakos, Julian Rachlin, Gérard Caussé, Antoine Tamestit, Paul Meyer, les Quatuors Ebène,Ysaye et Prazak.

Discographie : chez Harmonia Mundi un récital Rachmaninov, chez Lyrinx un récital Ravel, chez Mirare, Les Années de Pèlerinage de Liszt (Choc Année 2004/Monde de la Musique) et un récital Beethoven (Choc Année 2005/Monde de la Musique).

Chez Virgin Classics/Erato, dont il est artiste exclusif : de Brahms les Quatuors, les Trios avec Renaud et Gautier Capuçon (Preis der Deutschen Schallplattenkritik) les Sonates pour violon et piano avec Renaud Capuçon (Diapason d’or, Choc/Monde de la Musique, Editor Choice/Gramophone, Scherzo/Excepcional), deux récitals (Choc du Monde de la Musique, BBC Music Choice), les Concertos avec l’orchestre de la Radio de Francfort et Paavo Järvi. Dernières parutions : Musique de chambre de Gabriel Fauré et les Variations Goldberg de J.S. Bach.


BIOGRAPHIE Quatuor Ébène

« Un quatuor à cordes qui peut sans peine se métamorphoser en jazz-band » titrait le New York Times en 2009, après une apparition du Quatuor Ébène où les musiciens jouèrent avec enthousiasme Haydn et Debussy avant d’improviser sur une musique de film.

Ce qui débuta en 1999 tel un délassement des quatre jeunes Français après de longues heures de répétition dans les salles du conservatoire, devint la griffe des « Ébène » et eut un retentissement considérable sur la scène musicale. Le Quatuor Ébène offre un souffle nouveau à la musique de chambre et apporte un regard sans a priori à chaque interprétation. La passion qu’ils manifestent se transmet instantanément au public et reste un des phénomènes les plus marquants à l’écoute de cet ensemble.

Après avoir étudié auprès de Gábor Takács, Eberhard Feltz, György Kurtág et du Quatuor Ysaÿe, leur victoire éclatante et sans précédent au Concours international de l’ARD 2004 à Munich fut le point de départ d’une ascension illustrée de multiples autres distinctions. L’élan du Quatuor Ébène, le jeu charismatique de ses musiciens, leur approche fraîche des traditions tout comme leur ouverture aux formes nouvelles ont su toucher un public large et jeune. Passionnés d’enseignement et de transmission, ils interviennent régulièrement au Conservatoire de Paris et à la Colburn School de Los Angeles, et s’impliquent dans des festivals aux programmations originales.

Le Quatuor fut distingué en 2005 du Prix Belmont de la fondation Forberg-Schneider. Grâce à cette fondation qui est restée très liée aux musiciens, le Quatuor Ebène joue sur de magnifiques instruments anciens prétés par des particuliers.

Le premier disque du Quatuor Ébène avec des œuvres de Haydn fut unanimement loué par la critique. Leurs enregistrements ultérieurs de quatuors de Bartók, Brahms, Mozart, Debussy, Fauré, Félix et Fanny Mendelssohn, furent récompensés entre autres par l’award « Recording of the Year » du magazine Gramophone, Strad Selection, le BBC « Recording of the Month », le Midem Classic Award, le Choc de l’année Classica, le BBC Music Magazine Award. Le Quatuor fut également nommé « Ensemble de l’Année » aux Victoires de la Musique 2009. En 2010, l’album Fiction et le DVD correspondant avec un enregistrement live de leurs arrangements de standard jazz et de musique de film illustrent brillamment la singularité de cet ensemble multi-facettes. La parution de leur album de musique sud-américaine Brazil, avec comme invités principaux Stacey Kent et Bernard Lavilliers, a marqué le début de 2014. Erato fit paraître, la même année, l’enregistrement live (CD et DVD) du concert du Quatuor avec Menahem Pressler : A 90th Birthday celebration - concert organisé à l’occasion de l’anniversaire du pianiste, à Paris, en novembre 2013.

Le Quatuor se produira par ailleurs en 2015/2016 en concert au Wigmore Hall de Londres, au LG Arts Center in Seoul, à la Philharmonie de Berlin, au Carnegie Hall de New York, entre autres ; ils donneront également un cycle de trois concerts à Bruxelles.


Site internet :
http://quatuorebene.tumblr.com/

Suivez le Festival sur les réseaux sociaux

Programme 2016




Telecharger le programme du Festival de Musique de Menton au format pdf

Série : Grands Interprètres

Parvis de la Basilique Saint Michel Archange - Menton

21h30

Série : Concerts au Musée

Musée Jean Cocteau Collection Severin Wunderman

18h

Série : Festival OFF

Esplanade Francis Palmero / Square des Etats Unis / Basilique Saint Michel Archange

Le Festival Off c'est aussi ...

La Messe du Festival
Date : Dimanche 7 août
Lieu : Basilique Saint Michel Archange - 10h30.
Sur invitation : Carton à retirer à l´Office de Tourisme - 04 92 41 76 95

Chœur dâ€â„¢enfants du Conservatoire de Menton
Dominique Baubet, Orgue
Mélodie Mariette, Direction

Programme :
Gabriel Fauré et André Messager Messe des pêcheurs de Villerville
Les visites guidées "d´un parvis à l´autre"
Organisé par le Service du Patrimoine : Le guide vous dévoile quelques anecdotes sur le Festival de Musique.
Dates :Les 3 et 12 août 2016
Lieu : Rendez vous Parvis de la Basilique Saint Michel Archange - 17h.
Tarif : 3 euros
Conférences
Conférences par André Peyregne.
Jeudi 4 Août 2016 : Sviatoslav Richter, un pianiste mythique au festival de Menton
Mercredi 10 Août 2016 : Promenade dans le programme du festival .
Lieu : Café du Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman - 16h
Tarif : gratuit
Informations à l'Office de Tourisme de Menton