Chloé • Vassilena Serafimova

At the Menton music festival in

Chloé • Vassilena Serafimova - © Hana Ofangel

La percussionniste et marimbiste Vassilena Serafimova étudie au CNSMD de Paris, à la Juilliard School à New York, après avoir terminé la classe de percussion de son père en Bulgarie. C’est une musicienne de haut niveau qui a remporté les plus grands concours internationaux.

Elle se produit en soliste et chambriste dans de nombreuses formations et festivals. Co-directrice artistique du Festival International de Marimba et Percussions de Bulgarie et de l’ensemble Paris Percussion Group, elle est ouverte aux collaborations comme celle avec le pianiste de jazz Thomas Enhco (signant un album en duo en 2016 pour Deutsche Grammophon).

Face à l’autodidacte Chloé, l’alchimie prend immédiatement, alimentée par la complicité humaine qui s’établit entre les deux musiciennes.

«Chloé est ma toute première collaboration avec une personnalité de la musique électronique, même si j’ai déjà interprété des pièces de musiques électroacoustiques. Mais ça n’a jamais été aussi concret qu’avec elle, c’est totalement nouveau pour moi, un véritable champ d’exploration ». La musique de Steve Reich, qui lançait la collaboration, constitue un langage commun, duquel elles se sont peu à peu détachées : «Reich est le lien le plus évident entre musiques électroniques et musiques savantes explique Chloé. C’était un point de départ, un prétexte, pour aller ailleurs. L’idée a ensuite été de s’en éloigner… ».

Le duo a travaillé à un 45t vinyle paru à l’occasion du Disquaire Day/Record Store Day dans le cadre des Session Unik (produit par l’Adami et Radio France). Aujourd’hui, malgré des agendas souvent surchargés, Chloé et Vassilena préparent un album pour mettre à profit toutes les passionnantes pistes de création qu’elles ont ouvertes ces derniers mois, et un processus de travail qui s’est aguerri au fil des sessions, pour se forger une identité acoustique/électronique très portée par l’expérience live. Vassilena évoque ce sujet avec l’expertise d’une musicienne savante accomplie : « Chloé aime jouer avec les erreurs pour créer, c’est très typique des jazzmen et improvisateurs. Au début nous avons d’ailleurs commis des erreurs mais nous avons su les transformer en de vraies idées musicales… On a su être flexibles et ouvertes ».
Chloé confirme cette impression et la capacité de cette collaboration à décloisonner les genres musiques savantes/musiques club.

71e Festival de Musique de Menton

Après les annonces du président de la République le 13 avril 2020 et sa décision de n’autoriser la tenue des festivals qu’après la mi-juillet, nombre de nos confrères ont d’ores et déjà statué sur le maintien ou l’annulation de leur événement.

Le Festival de Musique de Menton, pour sa part, explore encore toutes les options possibles et rendra publique sa décision avant la fin du mois de mai. Nos équipes et les artistes se concertent actuellement pour que la 71e édition puisse voir le jour, quelle que soit sa forme, afin que résonne cette année encore la musique à Menton.

Nous adressons bien entendu toutes nos pensées au milieu hospitalier, aux malades et à leurs proches, ainsi qu’à la grande famille de la culture durement touchée. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de l’évolution de notre situation.

Jean-Claude Guibal, Maire de Menton.

Paul-Emmanuel Thomas, directeur artistique du Festival de Musique de Menton.

PARTNERS AND SPONSORS

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image